“Think the Invisible”



Inculte-rejeton
is a French multidisciplinary artist (1986) based in Milan.

He envisions reality, not as it is, but rather as it could be.
Through his drawings, he invites us to a philosophy of science leading to a renewed reflection on matter, spirit, time, space.
What is behind what we see ?

His approach features abstruse physical theories such as quantum mechanics (JECharon, B. d'Espagnat), while building bridges with various concepts relating to the idealist doctrine. He mainly focuses on a scientific and philosophical reading corroborating the idea that our world is reduced to the representations we have of it (Plato, G. Berkeley) .

The artist deals therefore with the abstract, adressing Art as a metaphysical thought exercise capable of bypassing conventional understanding. This is how he juggles between popularization and primers designed in 3D thanks to Computer Aided Design. Thus, gravity is no longer, objects are animated and bodies are deformed.

This leads to visual allegories, sometimes sarcastic, often close to fantasy film (S.Kubrick, A. Jodorowsky, C.Nolan), and always the will to provoke and dispel our prior convictions.

These works include a series of «counter-intuitions» made with ballpoint pen, NFT, tattoos, as well as a collection of handmade rugs.




“Penser l’Invisible”


Inculte-rejeton est un artiste français (1986)  multidisciplinaire basé à Milan.

Son travail envisage la réalité, non pas comme elle est, mais plutôt telle qu’elle pourrait l’être.
A travers ses dessins, il invite à une philosophie des sciences qui mènerait à une réflexion renouvelée sur la matière, l’esprit, le temps, l’espace.
Que se cache il dernière ce que nous voyons ?

Sa démarche figure certaines théories physiques absconses telle que la mécanique quantique (J.E.Charon, B.d’Espagnat), tout en créant des ponts avec divers concepts relatifs à la doctrine idéaliste. Il se concentre principalement vers une lecture scientifique et philosophique corroborant l’idée selon laquelle notre monde se réduit aux représentations que nous en avons (Platon, G.Berkeley).

L’artiste négocie donc nécessairement avec l’abstrait, abordant ainsi l’Art en tant qu’exercice de pensée métaphysique, capables de contourner l’entendement.
C’est ainsi qu’il jongle entre vulgarisation et amorces conçues en 3D grace au Dessin Assisté par Ordinateur. Ainsi, la gravité n’est plus, les objets sont animés et les corps déformés.

En résulte des allégories visuelles, parfois sarcastiques, souvent proches du cinéma fantastique (S.Kubrick, A.Jodorowsky, C.Nolan), et toujours la volonté de provoquer nos certitudes et dissiper les évidences qui nous contiendraient.

Ces oeuvres comprennent une série de «contre-intuitions» réalisées au stylo bille, NFT, tatouages, ainsi qu’une une collection de tapis faits main.